Intuition, Synchronicités, Rétrocausalité

Intuition, Synchronicités, Rétrocausalité
Stacks Image 770
La notion du temps
Stacks Image 819
Il faut un peu s'accrocher pour comprendre ce concept du temps des physiciens qui, selon eux, n’existerait pas. Cela m'a bien pris 10 ans à comprendre.
C'est un gros sujet sur lequel tout le monde s'achoppe, car pour la majorité d’entre nous, hier, aujourd'hui et demain, ce n'est pas la même chose.
J'ai fini par comprendre que le problème n'est pas le temps lui-même, mais qu’il est dans la formulation :

- ce n'est pas que le temps n'existe pas. C'est qu'il y a deux temps différents.
Alors ça change tout !
Notre temps se nomme Chronos
Le temps linéaire que nous connaissons tous, existe bel et bien, comme lorsque je cuis des pommes pdt 10 minutes ou que demain, je m'envole pour un pays lointain, etc.

C'est un temps qui comporte une durée. On dit que le temps s'écoule.

La sagesse populaire dit. " Il faut laisser du temps au temps ".

Il nous enseigne la patience, l'effort, l'attente, la germination et tant d'autres choses. Ce temps est lié à la matérialité. Il a un côté irréversible. Si vous avez versé du lait dans du café, c'est fait. On ne peut pas revenir à l'état d'avant.

Chronos est la personnification du temps qui apparait dans la mythologie grecque. A Alexandrie ou à Rome, il était le père des heures. En anglais, on le dénomme "Father Time".

Dans la loi de cause à effet, il représente la partie " causalité".
Le difficile concept de Kairos

Le deuxième temps peut aller en sens inverse. Il se nomme Kairos et permet donc le phénomène de la rétrocausalité.
Ce terme définit que le sens du Temps est inversé par rapport à celui de la causalité. Avec Kairos, nous sommes hors espace-temps, ce qui nous permet d’aller du futur vers le présent. Ceci signifie que les causes sont dans le futur et les conséquences dans le présent. Incroyable !

Eh Oui ! C'est comme ça, il faut s'y habituer pour pouvoir le gérer au mieux.
Car Kairos nous offre un magnifique cadeau, celui de pouvoir changer notre futur et de le concrétiser dans notre présent. Cette découverte vient apporter un élément de réponse à la question que se posent certains, de savoir si tout est écrit d'avance. Eh bien, il semblerait que non.

Au contraire de Chronos qui ressemble à une ligne temporelle, Kairos peut être représenté comme un mille-feuille où le passé, le présent et le futur sont superposés. Kairos est hors espace-temps. Il ne se déroule pas, il EST dans l'éternité.
C'est comme un paysage qui existe déjà depuis longtemps. Il est immuable. On se déplace dans ce paysage, mais lui, il reste constant. Il ne bouge pas, car il n'y a pas de déroulement de ce temps. Il était, il EST, il sera, tout en même temps ! Hou là là ! Ce n'est pas évident.

La rétrocausalité se situe dans ce domaine de tous les possibles. C'est dans cet espace que se produisent les synchronicités, elles qui sont impossibles dans un temps linéaire. Elles sont comme un éclair qui se produit à l'instant T.

Avec la causalité (passé-futur) et la rétrocausalité (futur-passé), nous définissons la double causalité. Cela signifie que cette fois-ci, les causes sont dans le futur et les conséquences dans le présent. Inimaginable pour notre cerveau programmé pour un monde en quatre dimensions.

C'est inhabituel de penser ainsi, mais cela se vérifie régulièrement dans des situations de prémonitions ou de voyance.
Le temps cyclique Aîon

Il existe un troisième temps moins connu, c’est Aîon ou Aïon. Je le cite donc, sans m’y étendre.

Aiôn ou aïon est un terme tiré du grec ancien aux acceptions multiples qui signifie « destinée », « âge », « génération », « ère », « éternité ».

En philosophie antique, il s'agit de l'un des trois principaux concepts du temps, avec chronos, le temps linéaire ou continu, et kairos, le temps opportun.

Aiôn était une divinité grecque associée au temps, au cercle englobant l’univers et au zodiaque.

C’est le temps des cycles, comme les saisons, la respiration, le sommeil, etc. Il n’a pas de bornes et peut également signifier la destinée, l’âge, la génération ou l’éternité.

Carl Gustav Jung y a consacré un livre, intitulé « Aîon ».
Le processus d'individuation qu’il y décrit, aboutit à la réalisation d'une totalité psychique transcendant le moi. Il la dénomme le Soi, rassemblant en elle les contraires et offrant empiriquement les caractéristiques d’un « dieu intérieur ».
Le temps Aîon serait donc plus spirituel.

On retrouve notamment le terme Aiôn en géologie. Il désigne une période indéfiniment longue, telle que les phases géologiques de formation de la Terre.
Stacks Image 850
Intuition, Synchronicités, Rétrocausalité
Cornelia Gauthier
Stacks Image 872
Intuition, Synchronicités, Rétrocausalité
Cornelia Gauthier